L'impact des réseaux sociaux sur le divorce
Actualités Rencontre

Les quatre principes d’une bonne hygiène alimentaire

Dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la manipulation appropriée des aliments, il existe quatre principes reconnus par lesquels l’industrie alimentaire réglemente la manière dont elle se rapporte à toutes les questions d’hygiène alimentaire.

Ensemble, ces principes fonctionnent pour couvrir tous les domaines critiques où la contamination des aliments se produit.

En respectant ces principes, nous minimisons considérablement les risques d’hygiène liés à la manipulation des aliments et la contamination qui en résulte.

Les quatre règles d’or de l’hygiène alimentaire sont :

Achetez de la nourriture provenant d’une source sûre.

Empêchez les bactéries de pénétrer dans votre nourriture.

Évitez la multiplication (ou le développement de croissance) de bactéries dans vos aliments.

Tue les bactéries sur les aliments, les ustensiles et les surfaces de travail.

Règle n°1)

Achetez de la nourriture provenant d’une source sûre.

Assurez-vous d’acheter de la nourriture uniquement auprès de fournisseurs connus et réputés. Il est important de vérifier que tous les aliments respectent leur date de péremption et sont conservés dans les bonnes conditions dans le magasin.

Les comptoirs de service doivent être parfaitement propres, tout comme les machines telles que les hachoirs, les couteaux et les trancheuses.

Les congélateurs, les glacières et les glacières doivent afficher leurs températures et doivent être réglées à moins de 5 degrés Celsius pour les produits réfrigérés et à -18 degrés Celsius ou moins pour les produits surgelés.

Tous les emballages doivent être originaux et non falsifiés ou contrefaits. Cela indiquerait que le produit n’est pas le contenu original et a été produit par une entreprise frauduleuse. N’achetez en aucun cas ces produits car ils menacent votre santé.

Toutes les entreprises de vente au détail réputées vendant des aliments doivent afficher les licences en vigueur de toutes les autorités réglementaires requises, comme l’exige la loi. Vérifiez auprès de votre autorité locale pour savoir quelles licences une épicerie ou un supermarché doit avoir pour ouvrir des entreprises dans votre région.

Règle n°2)

Empêchez les bactéries de pénétrer dans vos aliments

D’ACCORD! C’est le rythme pour vous en dire un peu plus sur les bactéries et comment elles se multiplient.

Toutes les bactéries, lorsqu’elles ont les bonnes conditions, commencent à se multiplier. Les conditions dont ils ont besoin sont,

a) une température supérieure à 10 degrés Celsius (certains disent 5 degrés).

b) Une source de nourriture. Les bactéries décomposent toute la matière organique en sucres et utilisent la molécule de base des aliments, le glucose monosaccharide, pour leur métabolisme.

Les bactéries n’ont besoin que de 20 minutes pour s’adapter à une nouvelle source de nourriture. Par exemple, en supposant qu’une bactérie se trouve dans un aliment sucré et se trouve soudainement dans un poisson, la transition dont la bactérie aurait besoin pour pouvoir digérer la nouvelle source de nourriture est de vingt minutes.

c) Une source d’eau.

Une fois les bonnes conditions acquises, les bactéries commencent à se reproduire au rythme d’une division de la colonie entière toutes les 20 minutes. Par exemple, si vous aviez 1000 bactéries dans un aliment pour commencer, vous aurez un million de bactéries au bout de 20 minutes. Dans les 20 prochaines minutes, le nombre passerait à un million de millions de bactéries. Après ça, les chiffres sont juste astronomiques !

Empêcher les bactéries de pénétrer dans les aliments est principalement dû à la prévention de la contamination croisée.

La contamination croisée désigne le contact de toute source alimentaire avec toute forme de contamination provenant d’une autre source. Il peut s’agir d’autres aliments (crus ou transformés), de conteneurs, d’ordures, d’eau ou d’air contaminé, d’humains impurs ou malades, d’animaux ou d’outils et de surfaces sales.

Dans les bonnes cuisines professionnelles, il existe différents réfrigérateurs pour différentes fonctions. Par exemple, il y a un réfrigérateur pour les produits laitiers, un autre pour les légumes frais froids et un autre pour les aliments cuits.

En tant que propriétaires, nous n’avons pas souvent ce luxe, il est donc recommandé de conserver les aliments cuits sur le dessus du réfrigérateur et les matières premières sur le fond dans des récipients fermés. Cela réduit considérablement le risque de contamination.

Les œufs, en particulier, doivent être conservés dans un récipient fermé car ils contiennent beaucoup de bactéries dans leur coquille externe.

N’oubliez pas de vous laver les mains et les bras jusqu’au coude avant de préparer les aliments. Découpez d’abord vos salades puis passez aux aliments à cuire en veillant à bien laver la table avant de passer aux différents types d’aliments.

Lavez toutes les surfaces avant et après le travail avec un bon détergent. Mettez les chiffons au lavage après chaque utilisation. Commencez toujours avec un chiffon propre.

Règle n°3)

Évitez la multiplication des bactéries dans vos aliments.

Comme indiqué ci-dessus, les bactéries ont besoin de bonnes conditions pour se diviser. Pour ce faire, ils ont besoin A) de la bonne température, B) de la nourriture et C) de l’eau.

Il s’ensuit donc que les aliments doivent être conservés à la température la plus basse possible pour maintenir les bactéries inactives. Aussi, ne laissez pas vos aliments entrer en contact avec de l’eau avant la cuisson. En décongelant les aliments dans l’eau, nous donnons un avantage aux bactéries.

Faites cuire vos aliments dès que possible et après la cuisson, maintenez-les à une température d’au moins 70 degrés Celsius jusqu’à ce qu’ils soient servis.

Si vous devez refroidir des aliments, ne mettez pas d’aliments chauds dans de grands récipients au réfrigérateur. Divisez-le dans des contenants plus petits et ne les empilez pas de manière à ce que l’air ne puisse pas circuler autour des contenants. Une fois froid, congelez si possible.

Lorsque vous décongelez des aliments, veuillez le faire au réfrigérateur dans un récipient fermé. N’oubliez pas qu’il vaut mieux planifier un repas quelques jours à l’avance que d’avoir à prendre quelques jours de congé de maladie au lit.

Une fois décongelés, faites cuire les aliments dès que possible.

La meilleure façon de détruire toutes les bactéries est de cuire les aliments dans une cocotte-minute. De cette façon, la combinaison d’une température accrue et d’une pression atmosphérique accrue stérilisera complètement les aliments.

Règle n°4).

Tue les bactéries sur les aliments, les ustensiles et les surfaces de travail.

Cette règle parle d’elle-même. Ne les laissez pas se développer dans votre cuisine.

Cuire les aliments le plus rapidement possible. Les aliments qui ne peuvent pas être cuits doivent être congelés s’ils ne sont pas consommés dans un court laps de temps.

D’autres moyens de conserver les aliments, tels que la déshydratation, le fumage, la mise en conserve, la stérilisation, la concentration et le décapage, sont tous des moyens alternatifs d’empêcher et de détruire les bactéries de se développer dans les aliments.

L’environnement est également une source de contamination des aliments, alors lavez vos surfaces de travail après chaque utilisation avec de l’eau chaude et du détergent.

Dans les cuisines professionnelles, toutes les zones de travail doivent être revêtues d’acier inoxydable. De cette façon, la surface peut être nettoyée avec de la graisse spéciale et des décapants chimiques à base de soude caustique ou d’acide phosphorique. Pour des raisons de sécurité, rappelez-vous de ne jamais mélanger de produits chimiques ; en particulier les acides et les alcalis comme la soude caustique et l’acide phosphorique.

De plus, lavez tous les ustensiles à l’eau très chaude et au savon à vaisselle. L’eau doit être si chaude que vous avez besoin de gants pour tolérer la chaleur.

Rangez les casseroles, poêles, assiettes, couverts et autres ustensiles dans un endroit propre et sec. Assurez-vous qu’ils sont secs avant de les ranger. Utilisez un torchon propre à chaque fois. Rangez-les à l’envers. Gardez toutes les zones de stockage propres. Vérifiez régulièrement les signes de vermine.

Chauffer les plats à 80 degrés Celsius avant de servir. Cela évitera une nouvelle contamination.

Ce sont les quatre principes d’une bonne hygiène alimentaire. Suivez-les de près et les risques que vous ou vos clients tombiez malades sont considérablement réduits.