Homme de courage - Homme d'argile
Rencontre Adultère

Homme de courage – Homme d’argile

HOMME DE VALEUR

Elie le Tishbite était un prophète puissant dans l’Ancien Testament. Son nom signifie  » Jéhovah est Dieu  » ou  » Le Seigneur est Dieu « . Soudain, il apparut sur la scène nationale d’Israël, et avec un zèle ardent et des démonstrations de puissance confiantes, il se mit à tester la souveraineté du Seigneur Dieu sur tous les autres dieux. Il a apporté la vérité à Israël, leur ordonnant de servir Dieu de tout leur cœur. Le thème de son ministère était contenu dans ces mots : « Combien de temps douterez-vous entre deux opinions ? Si le Seigneur est Dieu, suivez-le ; mais s’il est Baal, suivez-le. Sous son ministère prophétique, Israël a commencé à être purifié de ses mauvaises voies. Ces faux prophètes, qui cherchaient à tromper le peuple, ont été couverts de honte puis condamnés à mort. Grâce aux audacieuses proclamations de justice d’Élie, Israël a commencé à s’incliner sous la souveraineté de Jéhovah Dieu.

HOMME D’ARGILE

Elie était un serviteur obéissant du Très-Haut. C’était un homme de pouvoir, un homme d’action, un homme au courage inébranlable. C’était un homme de foi. Oui, Elijah était toutes ces choses… la plupart du temps. Elie était encore un homme d’argile. Il est très important que nous nous en rendions compte. Parfois, il manifestait la faiblesse de la créature humaine.

Le verset le plus connu du Nouveau Testament concernant Élie se trouve dans Jacques 5:17. Nous nous concentrons généralement sur la dernière partie de ce verset, qui fait l’éloge de sa fervente vie de prière. Cependant, la première partie du verset est également très importante. Il est dit : « Elie était un homme avec une nature comme la nôtre… » Il a connu bon nombre des mêmes souffrances et faiblesses que le reste de la race humaine. Examinons l’un des échecs d’Elie, car à travers lui, nous trouverons un exemple que Dieu a mis dans Sa Parole pour nous donner encouragement et espoir.

I Rois 18-19 sont deux des chapitres les plus rapides et les plus bourrés d’action de tout l’Ancien Testament. La seule vraie constante dans chacun d’eux est le caractère grand et étonnant de Dieu. Dans ces deux chapitres, le personnage d’Elie apparaît puissant, mais aussi périodiquement imparfait et vacillant. Premièrement, au chapitre 18, il y a eu une confrontation avec les prophètes de Satan. Le feu de Dieu était tombé et avait consumé l’holocauste qu’Elie avait préparé, tandis que le dieu des faux prophètes n’avait rien fait (parce qu’il ne le pouvait pas !). Tous les Israélites tombèrent face contre terre en criant : « Le Seigneur, il est Dieu, le Seigneur, il est Dieu ! Leurs cœurs se tournèrent vers le Dieu de leurs pères. Puis Elie fit tuer tous les faux prophètes de Satan. Après cela, il est allé prier et Dieu a de nouveau fait pleuvoir sur la terre. Puis, sous la main de Dieu, Elie ceignit ses reins et se rendit à la ville de Jezreel en charrettes tirées par des chevaux pour se préparer au futur ministère. Waouh ! Quelle journée de travail ! Quel témoignage de l’effet puissant et merveilleux que l’Esprit de Dieu peut avoir sur une personne soumise !

Que s’est-il passé ensuite, au chapitre 19 ? Eh bien, la diabolique Jézabel, la méchante reine, a menacé de tuer Elijah pour le coup qu’il avait infligé à son royaume des ténèbres. Cela n’aurait pas dû être un gros problème pour Elijah, n’est-ce pas ? Il n’y a pas besoin de s’inquiéter d’une reine possédée par un démon quand vous avez le pouvoir de Dieu de votre côté, n’est-ce pas ? Tout ce qu’il avait à faire était de sortir avec une juste fureur et de frapper ses tueurs à gages avec la cécité ou quelque chose du genre, n’est-ce pas ? Il aurait pu, au moins, céder paisiblement à l’esprit indomptable du martyre, non ? Mais le pauvre Elie n’a fait aucune de ces choses spirituelles. Au lieu de cela, « il avait peur, et il s’est levé et a couru pour sa vie ». Il a temporairement cédé à l’esprit de peur et s’est enfui. Elie quitta Jizreel et se rendit d’abord à Beersheba. Même à Beersheba, il ne se sentait pas en sécurité, alors il y laissa son serviteur et partit une autre journée de voyage à travers le désert, près du mont Sinaï. Là, sous un balai, il a demandé à Dieu de se suicider. J’en avais assez.

Dans ce chapitre, nous voyons le grand prophète plein de peur et avec une grande dépression mentale. L’homme qui avait assez de foi en Dieu pour invoquer son feu du ciel, l’homme qui a fait face à une multitude de représentants des puissances des ténèbres et a prévalu, ce grand croyant a abandonné en raison de la menace vide d’une fille idolâtre. Qu’est-ce qui a fait que cet homme de Dieu a temporairement perdu la foi dans le Tout-Puissant ? Qu’est-ce que Dieu essayait de lui montrer ? Que pouvons-nous apprendre de l’expérience d’Élie ?

TRÉSOR DANS LES VAISSEAUX DE LA TERRE

II Corinthiens 4: 7 dit: « Mais nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’immense grandeur de la puissance vienne de Dieu, et non de nous. » Les débuts de ce verset jettent beaucoup de lumière sur la soudaine manifestation de faiblesse d’Élie. Regardons cela de plus près. Le trésor, bien sûr, est le Christ Jésus, en qui habite la plénitude de la Divinité en toute puissance, sagesse et connaissance. Nous sommes des vases d’argile fondamentalement égoïstes, faibles et craintifs qui possèdent tous les traits ignobles associés à l’humanité. Même après que nous soyons nés de nouveau, Dieu exige que nous restions dans cette coquille pourrie, qui est sujette à bon nombre des mêmes faiblesses et est susceptible de faire bon nombre des mêmes erreurs que les autres. Il a sagement décidé de ne pas affiner notre expérience chrétienne tout de suite, mais de nous permettre de mieux le comprendre et de lui ressembler davantage au fil du temps. Parmi les autres agents qui nous font grandir, il y a les tribulations, les essais et les erreurs. C’est tout simplement la vérité. Même vous et moi continuons à faire des erreurs périodiquement ! (Surprise !) Certains éléments de notre humanité subsistent (au moins temporairement) afin que nous puissions tous mieux comprendre qu’Il est la Puissance, à Lui est la gloire.

Le Seigneur ne veut jamais que nous oubliions qui il est et combien nous avons besoin de lui. Lorsque nous cessons d’avoir besoin de lui, alors pour nous, il n’est plus Dieu ! Nous arrivons à mieux comprendre à quel point il est saint et merveilleux lorsque nous voyons vraiment à quel point nous sommes pécheurs et impuissants en nous-mêmes. Par conséquent, il nous permet de porter la puissance glorieuse de sa présence dans la chair mortelle. Parfois, nous trébuchons et devons lever les yeux et dire : « Oh mon Dieu, j’ai toujours besoin de toi ! » Ce cri, poussé de nos lèvres et sincèrement cru dans nos cœurs, est l’accomplissement de notre vocation d’êtres humains. Il est parfaitement naturel, et aussi vital que respirer, que nous disions : « Dieu, j’ai besoin de toi. Je suis faible.

Dieu nous a donné de nombreux exemples du principe du « pot d’argile », pour lequel je suis très reconnaissant. Dans les évangiles, Pierre a hardiment proclamé : « Seigneur, même si tout le monde t’abandonne, je suis prêt à aller avec toi à la fois en prison et à la mort. Jésus. L’ironie était que Pierre ne connaissait pas vraiment Jésus, du moins pas comme il le pensait. Pierre a dû traverser cette horrible nuit où il a abandonné le Christ. Il avait besoin de voir qui il était vraiment sans la force de Jésus. Une fois que le simple fait de son orgueil pécheur a été révélé, il était beaucoup plus en mesure d’administrer l’évangile efficacement.

À la seule exception de Jésus, tous les hommes bibliques de Dieu ont eu leurs moments de faiblesse pécheresse et d’insécurité spirituelle. La plupart d’entre eux ont émergé de leur dilemme en tant que meilleurs hommes de Dieu. Abraham, le père de la foi, qui a personnellement reçu les promesses de Dieu, a menti sur l’identité de sa femme, Sarah, parce qu’il craignait pour sa vie.2 David, la prunelle des yeux de Dieu, est devenu un adultère et un meurtrier proche de la hauteur de son ministère.

Elijah, dont j’ai utilisé l’histoire comme un excellent exemple, a montré qu’il n’était certainement pas non plus au-dessus de l’erreur. Comme il est étrange que celui qui a crié hardiment : « Combien de temps hésiterez-vous ? – Je doute. Celui dont le nom signifie « Le Seigneur est Dieu » demandait périodiquement : « Le Seigneur est-il Dieu ? Nous bougeons tous parfois dans la peur. Grand est ce mystère : le Christ Jésus, l’espérance de la gloire, en qui habite la plénitude de Dieu, et utilise de faibles vases en terre cuite, c’est-à-dire NOUS !

Tout cela ne veut pas dire que Dieu nous tente par le mal, oh non ! 5 C’est-à-dire qu’il utilise nos faiblesses pour révéler sa gloire. De plus, cela ne signifie pas que les chrétiens sont des personnes inutiles sans pouvoir ni privilège. Nous avons une grande autorité et privilège en tant que croyants en Jésus. Nous avons été déclarés justes. Nous sommes sanctifiés, justifiés et forts, mais seulement à cause de Qui est le Christ.6 Il est absolument vital que nous comprenions ceci : sans Lui nous ne sommes rien, RIEN.7 Si vous ne croyez pas cela, Dieu vous le révélera . … comme il avait à faire avec Peter !

CONTINUEZ À SUIVRE DANS LA GRÂCE DE DIEU

Les vérités que j’ai le plus l’intention de vous exprimer à travers cet enseignement sont les suivantes : Le Seigneur est très compatissant et miséricordieux. Connaissez notre corps, que nous ne sommes que poussière. Il est donc très patient avec ses enfants. De même qu’un père aimant a compassion de ses enfants, ainsi le Seigneur a compassion de ceux qui le craignent. Il ne nous a pas traités selon nos péchés.8 Alors que nous continuons à venir à lui humblement et sincèrement, au nom de Jésus-Christ, il continuera à nous soutenir et à nous utiliser dans le ministère, même si nous trébuchons périodiquement. Bien sûr, ce n’est pas une excuse pour que le péché flagrant, constant et impénitent ait une place dans nos vies ! Nous devons aller vers l’excellence spirituelle ! Nous devons avancer vers la victoire expérientielle dans tous les domaines de notre vie et de notre ministère. Ses commandements étonnants nous crient dessus et ils ne se taisent pas ; « Soyez parfait, comme votre Père céleste est la perfection, et » … soyez saints dans tous vos comportements « 11.

L’obéissance absolue est notre norme, notre objectif. Mais remerciez Dieu que la repentance et le pardon soient au cœur du message de l’Évangile et à notre disposition.12 Remerciez Dieu que David n’était pas moins la prunelle des yeux de Dieu après s’être sincèrement repenti de ses actes odieux . Dieu merci, Elijah a non seulement trouvé le pardon et la guérison, mais a également acquis beaucoup de sagesse dans ce 19ème chapitre de I Rois. Lisez-le et vous verrez comment votre foi a été restaurée et votre grande vision du ministère a été corrigée par le Seigneur lui-même. La principale chose qu’il a perdue, c’est beaucoup de fierté !

Dieu merci, même si nous trébuchons et tombons, nous pouvons nous relever avec la force de Dieu et être à nouveau utilisés comme ses mains et ses pieds dans ces derniers jours. Dieu merci, nous pouvons nous relever du lit d’une défaite temporaire, nous pouvons inverser notre état de régression et nous détourner des attitudes et des voies méchantes.13 Nous pouvons nous remettre d’un assaut perdu par la peur, la convoitise ou l’orgueil, et reprendre le combat. contre le mal ! Nous pouvons être pardonnés et montrer à nouveau la gloire de Celui qui appelle les hommes hors des ténèbres et dans sa merveilleuse lumière. 14 Alors lève-toi, va vers Dieu, va vers tes frères, fais tout ce qu’il faut pour bien faire les choses. Continuons avec les affaires de notre Père ! Ne permettons à rien dans ce monde de nous empêcher de voir les desseins de Dieu s’accomplir en nous et à travers nous. Oh, cherchez la face de Dieu ! Nous sommes des vases d’argile, sans aucun doute. Pourtant en nous habite la puissance du Saint-Esprit !

Elijah s’est rétabli, vous et moi pouvons aussi, à cause de qui il est. Frères et sœurs, Jésus vous aime vraiment…

NOTES FINALES

1. Luc 22 : 31-34 ; Marc 14 : 27-31 2. Genèse 20 3.1 Samuel 11 4. Colossiens 1 : 25-27 ; 2: 9

5. Jacques 1 : 13-15 6. I Corinthiens 1 : 30-31 7. Jean 15 : 4-6 8. Psaume 103 : 10-14 9. Philippiens 3 : 13-16 10. Matthieu 5:48 11.1 Pierre 1 : 15-16 12. Romains 2 : 4 ; Actes 5:31; Psaume 13 : 1-6

13 … Luc 15 : 11-32 ; Isaïe 55 : 1-2 ; 6-9 14. 1 Pierre 2: 9-12

Broken Bread Christian Publications est la branche littéraire de la Broken Bread Christian Alliance. Nous avons d’autres supports pédagogiques et tracts disponibles pour vous aider dans votre croissance spirituelle. Envoyez-nous un courriel ou écrivez-nous pour une liste d’autres titres et/ou pour les ajouter à notre liste de diffusion.