Critique constructive : comment la donner et la recevoir
Actualités Rencontre

8a Certification États financiers : quelles sont les exigences et comment la SBA les examine-t-elle ?

8ème Certification : les états financiers de votre entreprise ?

Que faut-il envoyer ?

Toutes les entreprises qui demandent la certification 8a doivent soumettre les éléments suivants :

ongle. Une copie du bilan et du compte de résultat pour l’année en cours à ce jour. La date de ces relevés ne peut excéder 90 jours lorsqu’ils sont transmis à l’ASB. Nous vous suggérons de fournir la date la plus tardive possible.

B. Si les états financiers de l’entreprise sont préparés selon la méthode de la comptabilité d’exercice et que le bilan pour l’année en cours à ce jour présente des comptes créditeurs ou débiteurs, vous devez fournir les états de vieillissement correspondants. Si les états financiers de la société sont préparés selon la comptabilité de caisse, il n’est pas nécessaire de fournir un état chronologique des comptes créditeurs ou débiteurs.

C. Une copie des trois derniers bilans complets et comptes de résultat de fin d’année de l’entreprise ou de tous ceux qui sont en activité depuis moins de 3 ans.

Sur quelle base (comptabilité ou comptabilité d’exercice) les états financiers de l’entreprise doivent-ils être présentés ?

Je suggère que vous produisiez votre bilan et vos déclarations de revenus de la même manière que vous avez déposé les déclarations de revenus fédérales de votre entreprise. Si vous préférez fournir vos informations financières sur une base différente de celle indiquée dans vos déclarations de revenus fédérales, soyez prêt à soutenir toute augmentation ou diminution significative avec des pièces justificatives si la SBA le demande.

Est-il acceptable d’utiliser les déclarations de revenus comme états financiers ?

Non, vous devez fournir un bilan et un état des résultats préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus ou sur une base de caisse acceptée. Si vous utilisez QuickBooks, nous vous suggérons d’utiliser le rapport standard comme copie à envoyer.

Quelles exigences minimales le bilan et le compte de résultat de l’année en cours doivent-ils remplir pour répondre aux critères d’éligibilité de base 8a ?

Les finances en cours depuis le début de l’année devraient afficher un revenu net positif, des capitaux propres totaux positifs et un fonds de roulement positif au minimum.

Que recherche exactement la SBA lorsqu’elle examine et filtre les états financiers cumulatifs de l’année en cours ?

ongle. Le bilan et le compte de résultat pour l’année en cours à ce jour ne dépassent-ils pas 90 jours à compter de la date de réception ?

B. Les bilans et les états des résultats ont-ils été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus ou à une comptabilité de caisse acceptée ?

C. Si les états financiers de l’entreprise sont préparés selon la méthode de la comptabilité d’exercice, les calendriers chronologiques des comptes créditeurs et débiteurs sont-ils cohérents avec le bilan de l’exercice en cours ?

D. Existe-t-il des comptes créditeurs ou débiteurs datant de plus de 90 jours ? Si tel est le cas, le SBA peut actualiser ces montants et cela pourrait éventuellement avoir une incidence négative sur le potentiel de critères de réussite de votre entreprise.

moi. L’entreprise a-t-elle des immobilisations ? Si oui, ces immobilisations sont-elles enregistrées correctement ? Les immobilisations sont-elles déclarées avec amortissement ou à leur valeur réelle ?

F. Les immobilisations de l’entreprise correspondent-elles à votre type d’entreprise ? Par exemple, si l’entreprise fait des travaux de construction, dispose-t-elle d’équipements de construction ? Si vous êtes un entrepreneur général et que votre bilan ne fait pas état d’immobilisations (marteaux, perceuses, engins de chantier, etc.), votre compte de résultat devra faire apparaître les frais de location liés à la location du matériel nécessaire à la réalisation de vos projets.

gramme. Si l’entreprise est un commerçant, un grossiste ou un fournisseur, l’entreprise conserve-t-elle un inventaire et apparaît-il dans son bilan ?

h. Y a-t-il des prêts ou des créances d’un actionnaire, d’un dirigeant ou d’un partenaire figurant au bilan ? Si oui, une copie du prêt ou du billet à ordre a-t-elle été fournie dans la documentation de la demande ? Si le prêt provient de l’un des candidats, a-t-il été correctement reflété sur leur SBA 413, État financier personnel ?

I. L’entreprise a-t-elle la capacité de payer ses dettes ? (par exemple, un minimum de 90 jours de fonds de roulement)

j. Existe-t-il des prêts douteux ou susceptibles de soulever des inquiétudes en matière de contrôle ? L’entreprise dispose-t-elle d’un financement non défavorisé qui serait considéré comme un financement critique ? De plus, le prêt est-il remboursable sur demande? Ces prêts reflètent-ils les conditions de paiement généralement acceptées ? Si non, cet élément gonfle-t-il les actifs de l’entreprise ?

k. Les bénéfices non répartis déclarés sont-ils réconciliés avec les états financiers précédents ?

l. Le capital commercial indiqué correspond-il à celui indiqué sur le formulaire SBA 413, État financier personnel du demandeur ?

métro. L’état des résultats indique-t-il les revenus d’une activité commerciale appropriée (SCIAN) ?

Nord. Le « coût des marchandises vendues » est-il inclus ?

ou. Les éléments inscrits au bilan et au compte de résultat sont-ils cohérents d’une année sur l’autre ?

P. Le compte de résultat indique-t-il une dépense pour les salaires des employés ? Apparaît-il que le demandeur n’est pas le mieux rémunéré ? Y a-t-il des signes de retraits excessifs?

q. Le compte de résultat indique-t-il une dépense d’assurance et, le cas échéant, une dépense d’indemnisation des accidents du travail ?

r. Y a-t-il des dépenses d’externalisation importantes qui semblent discutables ? Une entreprise liée aux services ne doit pas sous-traiter plus de 50 % de la part de main-d’œuvre d’un contrat. Si vous êtes une entreprise de construction ce pourcentage est de 85 % et de 75 % pour le métier de la construction (plomberie, électricité, etc.)

Que recherche exactement la SBA lorsqu’elle examine et filtre vos états financiers de fin d’année ?

ongle. Le bilan et les comptes de résultat de fin d’année sont-ils fournis depuis le début de l’année civile ou fiscale jusqu’à la date de clôture de l’année fiscale ?

B. Les revenus déclarés dans les comptes de résultats semblent-ils être les mêmes dans le même secteur d’activité d’une année à l’autre ?

C. Quelle tendance les revenus, les gains et les pertes montrent-ils ? Est-il nécessaire de demander des éclaircissements, comme une explication de la raison d’une tendance baissière ou d’une chute brutale des revenus ?

D. Y a-t-il des écarts entre les déclarations fiscales de l’entreprise et les états financiers ? Ces écarts sont-ils basés sur les liquidités par rapport à l’accumulation ? Si non, un rapprochement est-il nécessaire ? Est-ce que le paiement en espèces par rapport à la comptabilité d’exercice réconcilie les comptes ?

moi. Les soldes correspondent-ils aux programmes de déclaration fiscale ? Par exemple, y a-t-il des prêts d’actionnaires dans les tableaux de déclaration de revenus qui ne sont pas reflétés dans les états financiers ?

F. Les états financiers et les déclarations fiscales correspondantes reflètent-ils des conversions de la comptabilité d’exercice (ou d’exercice) à la comptabilité de caisse ?